Demandez à Total et BP d'abandonner leurs projets pétroliers au large du Brésil.

1 030 802 ont signé

1 100 000

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sauvons le récif de l’Amazone

Le compte à rebours a commencé pour le récif de l’Amazone. Total et BP se préparent à forer dans la région, mais vous pouvez rejoindre la mobilisation internationale pour sauver ce récif.

Signez notre pétition pour empêcher Total de menacer le récif de l’Amazone.

La menace d’une marée noire

Les forages pétroliers exposent cette région à des risques de fuites et de marées noires qui auraient des conséquences irréparables sur ce biome unique.

L’embouchure du bassin de l’Amazone abrite une biodiversité exceptionnelle et plus de 80 communautés vivent des ressources fournies par cet environnement.

Le Parc national du Cabo Orange, situé à l’extrême nord de l’État d’Amapá, abrite le plus grand écosystème de mangroves continu au monde, et aucune technologie ne permettrait de nettoyer une marée noire dans cette région.

Une biodiversité à protéger à tout prix

Le récif de l'Amazone s'étend sur plus de 9500 km² au large de l’embouchure du fleuve Amazone. Ce dernier confère le caractère trouble et boueux des eaux alentour, ce qui rendait improbable la présence de cet écosystème corallien.

Début 2017, Greenpeace a réalisé les toutes premières images sous-marines du récif de l’Amazone et les scientifiques ont pu observer de nombreuses espèces. Mais il nous reste beaucoup à découvrir : à l’heure actuelle, nous estimons connaître seulement 5% du récif.

Votre mobilisation est essentielle

Agissez avant qu’il ne soit trop tard.

Total est soucieux de son image et se présente comme une entreprise verte. Mais si nous sommes des centaines de milliers, à travers le monde, à dénoncer la menace que Total fait peser sur le récif de l’Amazone, nous pouvons parvenir à faire peser sur eux une pression assez forte pour qu’ils reconsidèrent leurs projets d’exploration dans cette région.

Signez la pétition et partagez-la avec vos proches. Plus nous serons nombreux à défendre le récif de l’Amazone, plus nous aurons de chance de gagner.