Demandez à Total et à BP d'abandonner leurs projets de forage près du récif de l'Amazone.

2 110 367 ont signé

2 000 000

    En cliquant sur "Je signe", vous acceptez de recevoir des communications et des formes d'engagement de la part de Greenpeace via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. La désinscription est possible à tout moment.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Découvrez les trésors du Récif de l'Amazone !

Notre navire l'Esperanza est de retour sur le Récif de l'Amazone ! Pour cette seconde expédition au large du Brésil, nous emmenons avec nous des scientifiques, dans l'objectif d'en apprendre un peu plus sur ce mystérieux récif...

Quelle faune vit dans ces coraux ? Jusqu'où le récif s'étend-il ? Comment un récif corallien a-t-il pu se développer dans ces eaux si sombres ? Avec nous, tentez de percer les mystères de ce récif à peine découvert et pourtant déjà menacé...

La menace du pétrole

Les compagnies pétrolières TOTAL et BP veulent à tout prix forer des puits de pétrole au large du Brésil, à proximité du Récif de l'Amazone. L'heure est à la science, pas à l'exploration pétrolière !

Une marée noire serait catastrophique pour le récif, mais aussi pour les populations qui vivent sur le littoral. Total a déjà reconnu qu'en cas de fuite, il y avait 30 % de risques que le récif soit souillé par des nappes de pétrole. Nous ne pouvons pas laisser faire !

Un trésor de la nature

Le Récif de l'Amazone est unique au monde. Là où le fleuve Amazone se jette dans l’océan Atlantique, les eaux sont boueuses et la lumière du jour atteint difficilement les profondeurs. Personne ne pensait possible l’existence d’un récif corallien aussi important à cet endroit. Pourtant, c’est là qu’il prospère !

Aujourd'hui, nous ne connaissons que 5 % du récif. Pourtant, nous savons déjà qu'il abrite au moins 73 espèces de poissons, dont des espèces menacées. L'an dernier, nous avons même pu observer des poissons et des éponges inconnus des scientifiques. Cette biodiversité ne doit pas être mise en danger par des forages pétroliers !

Des communautés affectées

Les plans de forage de Total et de BP menacent aussi les communautés qui vivent sur les côtes et qui tirent leurs ressources de l'océan. En cas de marée noire, les poissons seraient contaminés, compromettant les moyens de subsistance de milliers de familles. Leur mode de vie ne doit pas être sacrifié pour du pétrole !